Chercher : 
La rétinopathie diabétique

       La rétinopathie diabétique
       Les facteurs de risque
       Quels sont les symptômes de la rétinopathie diabétique ?
       Quels sont les examens à réaliser ?
       Y a-t-il un traitement pour la rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique

C’est une complication du diabète caractérisée par des lésions qui touchent les capillaires rétiniens (petits vaisseaux). Ils deviennent anormalement perméables et entraînent de l’œdème rétinien. Ils peuvent également se boucher et entraîner une souffrance de la rétine. Des vaisseaux anormaux (néovaiseaux) prolifèrent alors à la surface de la rétine. Leur apparition correspond à un stade grave de la maladie.

La rétinopathie diabétique apparaît après quelques années d’évolution du diabète. Si elle n'est pas maîtrisée, elle peut conduire à la cécité.

Les facteurs de risque

L’ancienneté du diabète est le principal facteur de risque. Le mauvais équilibre de la glycémie, l’hypertension artérielle, le tabagisme, l’hypercholestérolémie et l’hypertriglyceridémie sont d’autres facteurs favorisant la survenue ou la progression de la rétinopathie diabétique.

Quels sont les symptômes de la rétinopathie diabétique ?

Au début de la rétinopathie diabétique, aucun symptôme n’est ressenti par le patient. La vision est conservée. Un fond d’œil annuel systématique est nécessaire pour dépister ces stades précoces. Au stade évolué, une baisse de la vision brutale ou progressive témoigne de l’apparition des complications graves, tels que l’œdème maculaire qui fait baisser la vision centrale, l’hémorragie intravitréenne ou le décollement de rétine.

Quels sont les examens à réaliser ?

Le fond d’oeil est le principal examen de dépistage. Votre ophtalmologiste va repérer les différents stades de rétinopathie diabétique ou la présence d’œdème maculaire (central) pour orienter son traitement.
Une OCT (Tomographie par cohérence optique) maculaire permet de rechercher un œdème maculaire et suivre la réponse au traitement.


Une angiographie à la fluorescéine (photographie du fond d’œil avec injection d’un colorant fluorescent) va être réalisée pour la recherche d’ischémie maculaire ou périphérique et orienter le traitement par laser.

Y a-t-il un traitement pour la rétinopathie diabétique ?

Au stade précoce, la rétinopathie diabétique ne nécessite aucun traitement spécifique. Un équilibre strict du diabète ainsi que des autres facteurs de risque cardiovasculaires comme  l’hypertension arterielle (qui doit être maintenue en dessous de 15/8) et le bilan lipidique (cholestérol et Triglycérides) sont en revanche indispensables pour limiter sa progression.

Au stade évolué, l'ophtalmologiste peut être amené à réaliser un traitement par photocoagulation au laser en plusieurs séances (6 à 8 en moyenne)  à intervalles variables en fonction de la gravité de la rétinopathie. Ce traitement vise à détruire au laser les zones ischémiques de la rétine périphérique pour permettre une meilleure irrigation de la rétine centrale.  Le laser est très efficace et nécessaire mais comporte néanmoins quelques inconvénients liés à la destruction de la rétine périphérique. Ainsi, il peut donner lieu à une réduction du champ visuel, être à l’origine d’une mauvaise vision la nuit ou entraîner la survenue ou l’aggravation d’un œdème maculaire.


En cas d’œdème maculaire, différents traitements peuvent être utilisés, seuls ou en association :
- Le laser si l’œdème maculaire est localisé
- Les injections intraoculaires en cas d’œdème maculaire diffus. Les produits utilisés  sont alors soit des corticoïdes (triamcinolone ou Ozurdex)  soit des antiangiogéniques AntiVEGFs (Lucentis). Des injections répétées sont souvent nécessaires car l’efficacité des différents agents pharmacologiques est limitée dans le temps.


- La chirurgie est indiquée notamment en cas d’œdème maculaire tractionnel ou réfractaire. La vitrectomie pelage est également un traitement possible des autres types d’œdèmes maculaires, jugée au cas par cas selon le patient atteint.

- La chirurgie est aussi nécessaire au stade de complications telles que l’hémorragie intravitréenne ou le décollement de rétine.





Actualités relatives à ce sujet :
           aucune à ce jour.






Accueil | L'équipe de soin | Pathologies et traitements ophtalmologiques | Charte de qualité | Nos vidéos | Nos actualités | Tarifs des soins ohptalmologiques | Contactez nous ou prenez rendez-vous | Découvrez notre autre centre | Visitez notre page FaceBook Visitez notre page FaceBook